En cours de chargement...

Un chemin entre éthique, passion, hasard

Depuis toute jeune, le sensible m’habite au point que mon aisance à travailler les formes expressives ou à donner corps à la matière ne pouvait que prendre le chemin d’un enseignement artistique, plus spécifiquement celui des arts graphiques.

Mon itinéraire m’a donc amené à côtoyer le monde de la communication visuelle mais aussi de manière plus intime celui de l’expression plastique en sculptant la « terre ». Ainsi, durant 23 ans j’ai utilisé la métaphore visuelle et la métonymie pour sublimer un message et depuis 35 ans je peux répondre des bénéfices à laisser sa créativité s’exprimer.

A 41 ans, fatiguée par une communication qui n’a de finalité que le prosélytisme, j’aspirais à des valeurs plus essentielles. L’art-thérapie devenait dès lors un virage incontournable et me permettait de transposer mes diverses compétences au service de l’expression de personnes présentant une difficulté psychologique, physique ou relationnelle.

En art-thérapie, la communication prend le chemin de l’expression de style, d’une trace singulière et invite la personne au regard intérieur, à multiplier les associations affectives et sémantiques des mots et des images pour accéder en douceur à un monde beaucoup plus poétique.

Des rencontres singulières, édifiantes, inoubliables

J’ai suivie ma formation (2013 – 2016) auprès de l’institut PROFAC de Paris, Centre de psychologie appliquée et je suis diplômée du certificat professionnel d’art-thérapeute (niveau II) enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelle auprès du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Mes expériences de terrain se sont faites en centre hospitalier (secteur psychiatrie adulte), en Institut d’Education Motrice auprès d’adolescents polyhandicapés et en Foyer de Vie auprès d'adultes cérébrolésés.

Parallèlement à ma formation, j’ai entrepris une démarche thérapeutique personnelle car pour être dans la bienveillance au plus proche de la vérité de la personne, il est nécessaire d’aller à la rencontre de soi.

De par ma nature, je m’inspire et me nourris de tout et de rien au quotidien. Je continue à explorer, expérimenter divers médiums comme à me former à plusieurs techniques de médiation artistique. 

Cadre thérapeutique

Si mon éthique professionnelle s’associe à mon devoir, je me réfère dans mon exercice
au code déontologique de la ligue professionnelle d’art-thérapie et en respecte les principes.

J’exerce sous le secret professionnel et j’en applique toute la rigueur dans mon exercice, comme je m’engage à préserver l’anonymat de toute personne qui me consulte.
Je veille à accompagner chacun en respectant son autonomie, son intégrité, sa dignité et son libre arbitre. Je garantis un espace de soin sécuritaire qui m'invite à rester vigilante dans la constitution des groupes hétérogène et un espace protégé à l'abri de toute intrusion (hors interprétation - hors jugement).  
Je ne pose pas de diagnostic clinique comme je ne prétends pas traiter une pathologie, je mesure essentiellement les effets ou non-effet de mon accompagnement pour affirmer ou ajuster mes interventions en restant neutre et objective.
J’assure un travail de supervision et d’analyse approfondie de ma pratique.
Je cultive mon intérêt pour la psychanalyse et mes connaissances en psychopathologie clinique. Je favorise mon éveil en assistant à diverses manifestations de professionnels de santé et je m'implique dans un groupe de co-vision d’art-thérapeutes pour échanger sur nos diverses approches, expériences ou méthodologies du métier.
Je m’engage à réorienter ma patientèle quand je fais face à mes limites d’exercice. A cet effet, je ne propose pas d’accompagnement thérapeutique pour les personnes souffrant d’une dépendance alcoolique.
 Ligue professionnelle d'Art-Thérapie
44, rue Notre Dame de Lorette
75009 Paris
http://artherapie.levillage.org/

Sans reprendre l'intégralité du code déontologique que je vous fourni lors du premier rendez-vous, voici quelques principes qui méritent votre attention.

Un espace clos, confidentiel à l'abri de toute intrusion
J'invite les équipes médicales et paramédicales 
à respecter le temps de séance. Pour les séances collectives, je réclame à chaque personne de faire preuve de la plus grande discrétion sur le contenu des séances comme de préserver l'anonymat de leurs pairs.  

Une liberté d'expression (hors interprétation, hors jugement)
L’art-thérapie procède davantage du soin que de la compréhension que l’on peut en tirer ainsi mon rôle n’est pas d’interpréter les réalisations ou de les utiliser à des fins de diagnostic et/ou statistique car ce serait contraire à l’objectif d’autonomie que doit favoriser la prise en charge. 
Mon devoir s'attache plutôt à honorer les mystères, les liaisons qui restent l'intime de la personne en respectant son rythme. Je favorise un savoir découverte, un nouage entre le corps et l'esprit. De la même manière, j'encourage chaque personne à ne pas interpréter - et/ou - juger sa production comme celles des autres, le travail d'élaboration (regard intérieur) étant loin d'être une vision hâtive.
LA PLACE DE L'OBJET EN ART-THERAPIE
Préventive
L'objet est valorisé en tant que production expressive. Il prend le visage d'une trace qui peut être emportée ou le visage d'un message qui s'invite à être partagé, exposé aux regards.
Dynamique
L'objet est de l'ordre de la redynamisation psychique, il s'inscrit dans un caneva qui se tisse au fil des rencontres et peut être conservé au sein de l'atelier sans pour autant être un objet de curiosité exposé aux regards des usagers.
Curative
L'objet est support de l'intime, de l'indicible et s'invite à être le plus éphémère possible (ni conservé, ni emporté) pour encourager le travail de symbolisation. L’éphémère invite au voyage, ainsi le « quel effet cela me fait ? » peut s’inverser en « qu’est-ce que je fais de cet effet ? ». 

En dehors de l'art-thérapie préventive, je ne soutiens pas l'exploitation / la diffusion des réalisations, d’autant qu’on ne sait JAMAIS si la personne est prête à faire l’expérience, à se confronter au regard extérieur sur son ex-peau.  C'est pourquoi, je cède à l'établissement, la responsabilité de ces actions, si tel est son choix.

 

J'exerce mon activité d'art-thérapeute sous le régime des professions libérales non réglementées. Je suis enregistrée au CFE de Poitiers sous le SIRET 450 003 769 00046 - APE 8690F. Le siège administratif est domicilié :
Résidence Prométhée
1, rue Edouard Boubat
86000 Poitiers
Tél. 05 49 11 52 53
Je bénéficie d’une responsabilité civile professionnelle (RC Pro) et d’une protection juridique auprès du groupe :
ALIANS
BP 25 - 252
59379 DUNKERQUE cedex 1

Tél. 01 85 480 481